Clinique podiatrique de Repentigny

Évaluation, soins et chirurgies des pieds

Ombre

Pathologies

Verrues plantaires

Il s’agit d’un virus, (le virus du papillome humain) qui affecte la couche superficielle de la peau, l’épiderme.

Ces lésions appelées verrues peuvent se multiplier et se propager parmi les gens qui nous entourent par leur nature contagieuse. De plus, les verrues plantaires peuvent devenir douloureuses lorsqu’elles sont situées sous les points de pression à la marche ou dans les chaussures.

Les traitements offerts en cabinet sont très efficaces et viennent à bout de la très grande majorité des lésions.

 

Callosités

C’est la réponse naturelle de la peau à la pression et la friction. Plus ces dernières sont élevées, plus la dernière couche de la peau sera épaisse.

Les callosités (ou cornes) sont souvent un signe que la démarche ou la structure du pied n'est pas optimale et peuvent devenir douloureux à la marche.

 

Cors

Comme une callosité, un cor est la réponse naturelle de la peau à une pression très élevée et précise. Ils deviennent douloureux à la marche et lorsqu’ils sont coincés dans les chaussures, donnant l’impression d’avoir un petit caillou dans les souliers.

Le traitement d’un cor est souvent indolore et le soulagement est immédiat.

Ongles incarnés

Le terme «ongles incarnés» peut être utilisé en référence aux courbures excessives d’un ongle ou aux mauvaises coupes de ceux-ci. Ce qui devient douloureux à la moindre pression. 

Un ongle incarné peut même être infecté et résister aux traitements antibiotiques. Le traitement définitif est une simple chirurgie mineure qui consiste à enlever une petite portion de l’ongle (celle en conflit avec la peau) sous anesthésie locale. 

Ce traitement est permanent et extrêmement efficace.

 

Ongles décolorés

Les ongles épaissis et décolorés sont souvent davantage un problème d’ordre esthétique que douloureux quoique dans certains circonstances, il peut y avoir de l’inconfort.

Les champignons parasites qui sont pratiquement toujours pointés du doigt et qui sont pourtant, dans la moitié des cas et à la surprise de plusieurs,  non responsables.

En effet, un petit prélèvement sans douleur est parfois nécessaire dans le but d’arriver au bon diagnostic et ainsi éviter des traitements longs, coûteux et frustrants. Ces mêmes traitements qui s’avèrent  souvent inefficaces.

La pression et friction continues, les séquelles d’un coup direct sur l’ongle, les problèmes  de peau tel que l’eczéma, le psoriasis et le lichen plan, ainsi que la présence de champignons, sont tous des causes potentielles à la décoloration d’un ongle. 

 

Pied d'athlète

Ce terme indique une infection de la peau par des champignons. Ceux-ci vont préférer les endroits humides, chauds et sombres comme entre les orteils, bien que n’importe quelle région du pied puisse être impliquée. C’est pourquoi nous retrouvons plus souvent ce type d’infection contagieuse chez les personnes qui transpirent des pieds. Le pied d’athlète laisse parfois une peau rougeâtre, qui pèle et de fortes démangeaisons qui peuvent y être associées. 

Le traitement consiste en l’application d’une crème antifongique et la diminution de la transpiration.

Oignons (hallux valgus)

Les oignons sont le résultat d’une biomécanique fautive des pieds. Il s’agit de la déviation des os du gros orteil, ce qui forme une proéminence osseuse sur le coté du pied. Ils peuvent être héréditaires mais la flexibilité et la structure du pied sont les facteurs les plus importants dans l’apparition d’hallux valgus. Les gens de tout âge peuvent avoir cette déformation et celle-ci peut devenir très douloureuse tout en progressant avec le temps. Les mauvaises chaussures  précipitent l’évolution de cette problématique.

Les orthèses et les bonnes chaussures stabilisent le pied, ralentissent la progression de l’oignon et diminuent la douleur. La chirurgie osseuse est par contre le seul moyen « d’enlever la bosse ».

Orteils marteaux

Ce sont une déformation des orteils causées par les contractions et le déséquilibre des muscles et des tendons du pied et de la jambe qui ne fonctionnent pas correctement. Tous les orteils peuvent être concernés, individuellement ou en groupe. La contraction des orteils est souvent la cause de cors douloureux entre et sur les orteils. 

Tout comme l’oignon, le traitement définitif est la chirurgie afin de remettre l’orteil droit, ou d’enlever le point de pression. Par contre, des accessoires en gel, le choix de bonnes chaussures et d’orthèses pour les déformations flexibles sont indispensables au soulagement des douleurs et afin de ralentir la progression de ces déformations.

 

La fasciite plantaire

La fasciite plantaire est une affectation locale du pied qui consiste en une irritation causée par des micro-déchirures du ligament sous le pied appelé fascia plantaire. Ce problème peut causer des douleurs au talon et dans l’arche du pied, surtout aux premiers pas le matin ainsi qu’en fin de journée ou après des activités plus intenses. La sensation d’aiguille au talon, de raideur et de déchirure sont souvent manifestées lorsqu’une personne est au prise avec une fasciite plantaire.

Les différents traitements et conseils afin de guérir une fasciite plantaire sont le port de bonnes chaussures, un arrêt temporaire des activités sportives, la glace, les anti-inflammatoires, des étirements, des talonnettes, l’orthèse plantaire, les thérapies manuelles et l’injection de cortisone.

 

L'épine de Lenoir

Afin de compenser la tension créée par un ligament sous le pied, l’os du talon développe une petite excroissance osseuse visible à la radiographie qui est appelée « épine de Lenoir ». La présence de cette excroissance n’est pas douloureuse en soi. Les douleurs au talon qui font référence au « syndrome de l’épine de Lenoir » sont plus souvent qu’autrement une fasciite plantaire.

Névrome de Morton (ou névromes)

Un névrome est une masse bénigne composée de fibrose qui se développe au niveau du nerf. Le plus commun au niveau du pied est le névrome de Morton qui affecte le nerf entre le troisième et quatrième orteil. On le voit fréquemment chez les femmes portant des chaussures à talons hauts et pointus ainsi que chez les sportifs avec un pied hypermobile.  Le névrome provoque des symptômes tels qu’un engourdissement des orteils, une sensation de chocs électriques ou de crampes, la sensation d'avoir  une bosse sous le devant du pied et un brûlement à la marche.

Le podiatre est en mesure de diagnostiquer cette pathologie avec un examen clinique à partir des symptômes, de la palpation et de l’évaluation par échographie diagnostique. Les traitements conservateurs incluent des conseils sur des bonnes chaussures, la prise d’anti-inflammatoires, des modifications sur les fausses semelles ainsi que  le traitement à l’aide d’orthèses plantaires. L'infiltration de cortisone amène une diminution de la douleur réduisant les symptômes de manière temporaire ou permanente dans certains cas. Parfois, lorsque le névrome est plus gros et qu’aucun traitement conservateur ne soulage le patient, la chirurgie doit être envisagée.

 

Tendinite du tendon d'achille

Le tendon d’Achille est un tendon qui relie les muscles du mollet au talon. Une tendinite d’Achille est provoquée lorsque ce tendon est inflammé ou endommagé à son insertion sur le talon. On la retrouve plus souvent chez les hommes adultes. Les efforts excessifs, les sauts, la marche en montagne, la course, les sports avec des arrêts et départs brusques ainsi qu’un tendon d’Achille tendu sont tous des facteurs qui peuvent engendrer une tendinite du tendon d’Achille. Une douleur et une raideur sont alors ressenties derrière le talon lors de la marche.

Afin d’augmenter la souplesse du tendon, des exercices d’étirement doivent être faits à la maison. De plus,  l’arrêt temporaire du sport, de la glace et des AINS peuvent être recommandés. Une talonnette peut également aider à diminuer la tension sur le tendon d’Achille.

 

Pieds plats

Comme le nom l’indique, un pied plat est un pied qui ne possède par d’arche plantaire lorsqu’en charge (debout). Un pied pronatoire ou l’hyperpronation sont souvent synonymes de pieds plats. Ceux-ci sont souvent héréditaires. Lorsqu’on regarde le pied de derrière, on peut souvent voir le talon s’incliner vers l’intérieur.

Les pieds plats peuvent être la cause de plusieurs douleurs reliées aux pieds, aux genoux, aux hanches et au dos car ils provoquent un désalignement du membre inférieur ainsi qu’une biomécanique fautive affectant la posture générale . Le podiatre est en mesure d’effectuer un examen biomécanique complet, poser le diagnostic de la pathologie et traiter celle-ci en prescrivant une orthèse plantaire sur mesure qui va supporter les pieds et réaligner adéquatement le membre inférieur.

Chez l’enfant, c’est vers l’âge de 3 ans que le pied plat peut être diagnostiqué et traité. Ici, l’orthèse peut corriger le pied en alignant correctement  les os pendant leur croissance.  

 

Pieds creux

Contrairement au pied plat, le pied creux est un pied avec une arche plantaire très prononcée en charge (debout). Les causes peuvent être héréditaires ou originaires de maladie neuromusculaire. Les pieds creux entrainent une biomécanique fautive, un débalancement  à la marche et une diminution de l’absorption de chocs. Des tensions musculaires sont souvent observées au niveau extérieur des jambes et des genoux ainsi qu’à la région lombaire. Chez les sportifs, des entorses en inversion sont également souvent observées avec ce type de pieds.  Les orthèses plantaires supportent les pieds creux, diminuent les tensions, distribuent la pression et préviennent les blessures associées.

 

T.450 582-2004

559 A, rue Notre-Dame, Repentigny QC J6A 2T6

Logo bas